Fermé aujourd'hui

sucre

Mieux comprendre la carie dentaire et ses facteurs de risque

Nos dents devraient normalement durer toute notre vie… à condition qu’elles soient saines!  Malheureusement la bouche est un milieu complexe dans lequel les dents sont constamment soumises à des agressions pathogènes. Ainsi, elles peuvent facilement développer la carie dentaire. Les choix alimentaires, le taux d’acidité dans la bouche, les variations dans le débit salivaire et la présence de plaque sont autant de facteurs qui peuvent provoquer la maladie carieuse.

Pour arriver à se défendre efficacement, mieux vaut comprendre le mécanisme d’action de la carie, connaître ses facteurs de risques et suivre quelques règles simples de prévention.

Qu’est-ce que la carie dentaire?

La carie est une maladie très courante, d’origine bactérienne, qui affecte les tissus durs de la dent. Elle débute en attaquant l’émail, qui est la couche externe. Elle forme une cavité qui devient graduellement de plus en plus profonde. C’est ainsi qu’elle traverse la dentine, puis atteint le centre de la dent appelé pulpe. À ce stade, la carie provoque habituellement de vives douleurs, car c’est à cet endroit que passent le nerf et les vaisseaux sanguins.

La plaque dentaire

La carie est causée par les bactéries présentes dans la bouche. Elles se nourrissent de débris alimentaires collés aux dents. En proliférant et s’agglutinant entre elles, les bactéries finissent par former un film collant et transparent qu’on appelle plaque dentaire. Lorsqu’on néglige de brosser les dents après avoir mangé, la plaque se dépose sur les dents. Les bactéries en présence transforment les sucres en acide, ce qui affaiblit l’émail en le rendant poreux.

Le tartre 

Si la plaque n’est pas retirée par brossage, elle s’accumule et se calcifie. Elle devient du tartre, un dépôt dur que seul un nettoyage professionnel peut retirer. Les bactéries continuent ainsi à faire des dégâts en maintenant un milieu acide qui déminéralise toujours plus les dents. La carie s’installe progressivement et les maladies gingivales apparaissent.

Quels sont les facteurs de risques qui favorisent l’apparition de la carie?

Les particularités qui rendent les dents vulnérables

  • Émail mince et moins résistant;
  • Dents aux reliefs accentués tels que les puits et fissures;
  • Mauvais alignement : les dents chevauchées sont difficiles à nettoyer;
  • Salive peu abondante;
  • Système immunitaire affaibli.

Les mauvaises habitudes alimentaires

  • Les aliments sucrés font proliférer les bactéries;
  • Les aliments acides déminéralisent l’émail;
  • Les aliments collants restent pris dans les dents;
  • Le grignotage entre les repas entraîne une attaque bactérienne constante.

L’hygiène bucco-dentaire inadéquate

  • Les nettoyages ne sont pas assez fréquents;
  • La technique de brossage est inadéquate;
  • La soie dentaire est mal utilisée ou oubliée complètement.

Quelques conseils préventifs

En suivant ces mesures préventives, il est possible de prendre le contrôle de notre santé buccale et prévenir la carie.

  • Examens dentaires périodiques chez le dentiste et détartrage professionnel;
  • Routine d’hygiène buccale minutieuse (brossage, soie dentaire et dentifrice au fluor);
  • Alimentation équilibrée (attention aux aliments sucrés, acides et collants);
  • Grignotage à éviter.

À vous de jouer!

 

Ces aliments qui ont une dent contre nous !

Les dents demandent des soins réguliers et adéquats pour demeurer saines. Malgré un brossage rigoureux et des visites périodiques au dentiste, certaines habitudes alimentaires peuvent être nuisibles à la santé de nos dents.

Nous relevons ici quelques aliments à éviter.

Les fameux bonbons

Qu’elles soient à texture molle, collante ou dure, les friandises sont très dommageables pour les dents. Les bactéries se régalent du sucre qu’elles contiennent et le transformeront en acide lors du processus de digestion. Cet acide abîme l’émail et entraîne les lésions carieuses.

Les grignotines

Les croustilles et craquelins apéritifs sont riches en amidon. Ce sucre lent est connu pour adhérer fortement aux dents, ce qui plaît énormément aux bactéries présentes dans la plaque dentaire.

Le pain et les pâtes aussi!

Le pain, les pâtes, les biscuits et la majorité des aliments transformés et à farine blanche contiennent des glucides. Pour limiter les dégâts, optez pour des produits à base de farine complète. Vos dents et votre santé en générale vous remercieront.

Les boissons sucrées

Qu’il soit question de jus, de sodas ou de boissons énergisantes, ces breuvages sont généralement sucés, acides et épais. La meilleure astuce ? Les boire à l’aide d’une paille pour éviter que le liquide enrobe les dents. Ensuite, prenez une gorgée d’eau pour « rincer » le sucre.

Les agrumes

Pamplemousse, citron, orange… Les agrumes sont bons pour la santé, mais ils sont acides. Il vaut donc mieux les consommer modérément afin d’éviter des dommages à l’émail de vos dents.

Le vin

Même si on peut être porté de croire que le vin rouge est pire (puisqu’il tache les dents), le vin blanc est tout aussi néfaste. Qu’importe la couleur, ce nectar demeure un alcool acide qui assèche la bouche. La production de salive est alors entravée ce qui nuit à la régulation du taux de bactéries. Ces dernières augmenteront donc en fonction du nombre de verres consommés…

La formule suivante est classique : dent = sucre = carie. Or, un aliment qui tache l’émail est aussi à éviter. Ainsi, le café, le thé et les épices colorés (cumin, paprika, curry) sont à consommer avec parcimonie.

Pensez-y : si le café tache la tasse et que le curcuma teinte la nourriture, ils feront de même avec vos dents !

Ce qu’il faut retenir, c’est que certains aliments bons pour la santé peuvent ne pas être l’ami des dents, mais qu’il n’est jamais trop tard pour adopter de meilleures habitudes gourmandes.